THAÏLANDE  Bangkok, Ayutthaya & Koh Chang

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Instagram Social Icon

Pour des raisons techniques liées au montage, il est possible que l'ordre du récit diffère légèrement de la narration des vidéos.

     C'est au cœur de l’hiver frais du sud de la France que nous partons vers la Thaïlande. Départ de Marseille, escale à Francfort et arrivée en début de matinée à Bangkok. Dans  la cohue de la sortie de l’aérogare, deux jeunes français nous proposent de partager un taxi extérieur à l'aéroport pour rejoindre le centre ville (400 bath soit 100 bath par personne). Après avoir déposé nos covoitureurs, nous allons jusqu'à notre hôtel,. A peine descendu du véhicule la chaleur moite de ce début de journée nous assomme littéralement. L'accueil du Sawasdee Khaosan Inn (4 nuits pour 2736 THB soit 17€50 la nuit)  est glacial, on dépose nos sacs puis partons explorer les environs.  Nous longeons le parc ovale de Sanam Luang et faisons le tour du palais royal, fatigué par le voyage, on retourne prendre possession de notre chambre d'hôtel. Une chambre assez miteuse, un climatiseur avec la sur-verse crasseuse qui donne dans une douche peu ragoutante.

BUDGET 14 jours, 2 personnes TOUT COMPRIS

Billet d'avion Marseille / Bangkok  _ _ _ _ _   1400 €

HÔTEL Bangkok   _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _        184

Transport Urbain + Aéroport _ _ _ _ _ _ _ _       30 €

Accès aux sites et musées _ _ _ _ _ _ _ _ _       40 €

Restaurants / alimentation séjours    _ _ _ _      140 €

Excursions Ayutthaya  _ _ _ _ _ _ _ _  _ _ _       22 € 

Transport Koh Chang  _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _        43 €

Hébergement Koh Chang  _ _ _ _ _ _ _ _ _       45 €

Excursions & activités sur l’ile _ _ _ _ _ _ _ _     50 €

Budget total pour une personne sur 14 jours:   970 €

     Après une petite sieste, on repart explorer les environs, se repairer, se renseigner pour les prochains jours. Tout naturellement, on se dirige vers le fleuve. Les rives sont animées et très colorées, je vais tester une boisson fraiche très gluante manifestement à base d'algues (une sorte de café frappé bizarre). Près de l'université (Silpakorn University) des étudiants nous proposent d'assister à un spectacle dans la cours du musée (une sorte d'opéra). L'introduction très musicale est très traditionnelle (dans la pure représentation qu'on peut s'en faire), puis c'est l'arrivée les chanteurs et pour des oreilles non habituées, je dois bien dire que j'avais plutôt l'impression qu'on égorgeait des chatons derrière la scènes; pour autant hors de question de froisser nos hôtes et nous tiendrons jusqu'à ce que j'imagine être l'entracte. C'est plus mon estomac que mes oreilles qui me fera quitter le spectacle pour aller faire un bon repas sur les rives du fleuve.

Vidéo

     Pour cette deuxième journée, après avoir rapidement englouti un petit-déjeuné à peine acceptable, il est temps de rentrer dans le vif du sujet et direction le Wat Phra Kaeo, un ensemble de temples qui se trouvent dans l'enceinte du palais royal. Dès 9 h très longue fille d'attente (500 TBH) et contrôle de sécurité stricts ou il a fallut négocier la camera (en enlevant le micro et l’appuie d'épaule). Le temple est un ensemble d'édifices situés dans l'enceinte d'un complexe architectural c'est un des lieux sacrés les plus importants de la Thaïlande. Dans la pagode centrale Ubosot se trouve le  Bouddha d'émeraude, une statue sculptée dans un unique jade au XVe siècle. La foule est très dense mais la visite est incroyable. La visite des temples se poursuit dans les jardins du palais royal, ne pas rater le petit musée très intéressant. Il est maintenant 13h30 et nous allons dans le petit marché en fasse pour grignoter un encas. Puis dans la lancée on "enchaine" par le, tout proche, Wat Pho  qui est un des plus grands et des plus anciens temples bouddhistes de Bangkok. Il s'étale sur huit hectares, avec pagodes aux riches et très diversifiées décorations, collections de Bouddha  et surtout, il abrite le grand Bouddha couché. En fin de journée nous allons nous balader vers khao san road, une artère très touristique et agitée de la ville mais cette dernière était étrangement calme et pour cause, nous sommes le jour de Bouddha Day et donc pas de ventre d'alcool! Il faudra croiser quelques québécois prévoyants qui au nez de la police touristique "dealaient" leur stock de canette de bières pour financer la suite de leur séjour. De notre coté nous allons passer par une échoppe pour touriste pour réserver une expédition  pour le sur-lendemain.

Vidéo

     Aujourd'hui, nous allons élargir le périmètre de notre découverte de la ville, et ce matin, on est loin de se douter à quel point cette journée va être longue et dense. Tout va pourtant commencer calmement avec la visite du musée national (200 Bth) ou on intègre une visite guidée en français faite par une sympathique est très, très, trop motivée expatriée. Les pièces du musée sont incroyables et exceptionnelles et nous allons en avoir un complet descriptif quasi systématique, la visite va être longue, longue, si longue (et pourtant je suis prof d'Histoire)... C'est le plus grand musée du pays qui offre un large panorama de l'art thaïlandais, de la préhistoire au début du 20e s. La visite passe aussi par la chapelle Buddhaisawan, qui renferme la très vénérée statue de Bouddha (Phra Buddha Sihing) et les plus anciennes fresques de la capitale. Après presque trois heures dans le musée, nous nous rendons à un embarcadère sur les quais, on y est assailli par des personnes qui tentent de vendre à prix d'or des visites guidées sur les canaux. On opte finalement pour une navette fluviale régulière (15 Bath) pour aller vers China Town, la longue promenade que va nous offrir ce déplacement nous permettra de voir le Wat Arum (fermé pour rénovation) depuis le fleuve et de croiser d'innombrables embarcations avec notamment les trains de péniches surchargées. Nous arrivons à China Town, un véritable enchevêtrement de ruelles, de boutiques, de grandes surfaces ou mets exotiques côtoient les derniers gadgets à la mode. C'est l'occasion de faire des expériences culinaires bizarres.

     Après avoir errer dans ce gigantesque quartier, nous remontons, à pied vers la colline  du temple d'or (Golden Mountain Temple) (50Bath). Il faut gravir la colline par des escaliers qui serpentent en spirale au milieu de fontaines et d'une végétation tropicale dense pour arriver au temple et surtout atteindre le somment qui offre un panorama sur toute la ville et une représentation stylisée de Bouddha (une sorte de grosse cloche massive). Le lieu est propice au repos. Après s'être bien reposés, nous allons traverser le quartier des charpentiers et continuer à nous diriger vers le Nord. Nous allons rejoindre le Rajadamnern Boxing Stadium pour tenter d'assister à un match de boxe Thaï. Il existe deux stades dans la ville mais celui-ci est plus authentique, fréquenté par les locaux tandis que le Stade de boxe du Lumpinee est plus moderne et plus fréquenté par les occidentaux qui y combattent aussi.

      Arrivé devant le Rajadamnern Boxing Stadium des hôtesses viennent rapidement nous extraire de la fille d'attente pour nous conduire vers le guichet des touristes, on nous y propose des billets contre le ring qui frôlent les 80€, lorsqu'on indique qu'on souhaite des billets "ordinaire" on nous renvoie dans la fille d'attente. On fini par accéder aux guichets et opter pour les places les moins chères à 1000 Bath (25€). La salle est circulaire  et très inclinée (du coup, même les places du haut, moins chères) offrent une bonne vue sur le ring et permet de partager les sensations au milieu des locaux. Je vous propose, ici de découvrir un match de boxe Thaï. Il est normalement interdit de filmer ou prendre des photos mais j'ai bénéficié de la complicité des bookmakers  qui au début étaient très hostiles à la présence de la caméra mais qui une fois rassurés, ils ont eux-même convaincu le service de sécurité.

Vidéo

Vidéo

     Ce matin, nous attendons un bus qui doit venir nous récuper devant l'hôtel pour aller faire l'excursion que nous avions réservé sur Koasan Road il y a deux jours. Nous allons nous rendre à Ayutthaya. Il est possible, facile et peu couteux de s'y rendre de façon autonome en train et en vélo mais nous voulions une journée tranquille où nous n'aurions qu'a nous laisser porter et pour à peine plus de 450 bath par personne, pourquoi s'en priver. Deux minibus climatisés vont donc conduire le groupe d'une bonne vingtaine d'occidentaux vers Ayutthaya. Le premier arrêt du convoi sera un joli temple pyramide, le Wat phu khao thongqui est situé à l'extérieur, au Nord-Ouest, de la ville. Impressionnante structure de pierres blanches en terrasse, et imposants escaliers qui conduisent au chédit au sommet et offrent elle vue sur la campagne environnante, on peut aussi voir une statue du roi Naresuam. Le second arrêt est pour le Wat Lokaya Suth qui est situé directement à l'ouest du Palais Royal. Outre les ruines de temples, c'est le Bouddha couché qui est le plus spectaculaire. Suivant le programme minuté quasi militaire, on nous emmène maintenant prendre un repas (inclus dans le forfait) au bord d'un cours d'eau. Le buffet à volonté est convenable. On repart ensuite pour le Wat phra mahathat  qui est situé au cœur du parc historique, c'est sans doute le plus visité d’Ayutthaya. Célèbre pour ses vestiges, son prang et sa tête de bouddha coincée entre les racines d'un arbre, il est devenu incontournable lorsque l’on visite l’ancienne capitale de la Thaïlande.

Ancien temple important de la ville d’Ayutthaya, il a été détruit comme le reste de la ville par les Birmans en 1767. Lorsqu’on découvre et que l’on commence la restauration du site en 1956, une chambre secrète encore débout est découverte. Elle contenait de nombreux trésors dont des bijoux en or, de la vaisselle et surtout un cercueil en or contenant une relique du Bouddha. L'étape suivante est le Wat phra si sanphet, fondé au XVe siècle par le roi Borom Traï Lokanat et embelli par ses successeurs. En 1500, le roi Rama Thibodi II plaça dans l’un de ses sanctuaires une image du Bouddha en bronze recouverte de plaques d’or, de 16 mètres de haut qu’il appela « Phra Si Sanphet ».  Juste à coté au cœur d'un très beau parc se trouve le Wat mongkhorn bophit qui a été construit au début du 20e siècle, un seul bâtiment à l'architecture simple mais sur son fronton, les pentes des toits sont joliment décorés et surtout il abrite un des plus grands Bouddhas de bronze du pays ainsi qu'une belle collection de bouddhas très anciens.

     Ce cinquième jours à Bangkok, va nous conduire à découvrir le quartier de Siam Square, un quartier résolument moderne avec ses buildings et ses centres commerciaux. Nous commencerons par aller au Paragon Center et plus particulièrement nous allons nous enfoncer dans les entrailles du centre commercial ou se trouve l'Aquarium, le SEA LIFE Bangkok Ocean World (1000 baht). L'aquarium est assez grand mais outre le prix élevé des entrées, il est assez sombre et à mon gout, il y a des décors trop artificiels. Le spectaculaire est privilégié au détriment de la pédagogie. A l'issue de cette visite nous allons rejoindre le MBK en passant par une succession de passerelles qui enjambent des axes routiers surchargés. Le MBK est un énorme centre commercial sur 8 niveaux, il compte pas moins de 2 500 magasins, ce qui en ferait l'un des plus grands centres commerciaux d'Asie. Il est connu entre autres pour ses nombreux vendeurs de téléphones mobiles et autres appareils électroniques qui occupent un niveau entier (le 4e), pour l'habillement tous styles confondus, mais aussi pour les nombreux meubles et autres objets de décoration que l'on peut y trouver. Un étage entier est consacré à la restauration mais pour manger, ici, il vous faudra acheter une carte et la charger avec un montant que vous dépenserez dans les différents restaurants. Un autre niveau donne accès aux cinémas, salles de spectacles et est une gigantesque salle d'arcade. après plusieurs heures passées dans une totale frénésie commerciale, bruyante et euphorisante, lorsque l'on sort du centre, la ville pourtant agitée semble maintenant paisible.

      Pour complètement se reconnecter à la réalité, à quelques centaines de mètres vers le nord, se trouve la maison de Jim Thompson (100 baht). Elle a été construite à partir des années 1950 par l'homme d'affaires et aventurier américain Jim Thompson, qui avait pour ambition de relancer l'industrie de la soie thaïlandaise. Elle se trouve au bord d'un khlong (canal) et constitue un réel havre de paix dans ce quartier survolté. Amoureux de l'art asiatique, Thompson racheta six maisons thaï traditionnelles, la plupart à Ayutthaya. Elles furent transportées et remontées ensemble à Bangkok. Cette maison servit à Jim Thompson à entreposer ses collections de meubles et de céramiques Bencharong.

Jim Thompson disparut mystérieusement à Cameron Highlands en Malaisie en 1967, et selon sa volonté sa maison devint un musée.

Vidéo

Vidéo

     Sixième jours, aujourd'hui nous prenons un bus pour nous rendre à Koh Chang. Après 8 heures de route (A/R 800 baht), nous sommes transférés sur un vieux ferry et arrivons en début d'après midi sur l'île. Au débarcadère, c'est la cohue des taxis et minibus qui sont pris d’assaut par la horde de touristes, nous assistons  au triste spectacle en se mettant sur le coté avec quelques locaux qui ne semblent pas se lasser de ce spectacle. Calmement, chaleureusement, un individu vient discuter un moment avec nous au bout d'une dizaine de minute, il nous propose de nous conduire à notre hébergement, moyennant un prix très correct. C'est en fait un des chauffeurs qui s'est éloigné de la foire d'empoigne et qui va fermement débarquer deux passager pour nous installer à leur place. En fait nous n'allons pas très loin, on va nous déposer au Para Ressort à la sortie du premier hameau.

L'accueil n'est pas très chaleureux mais on nous conduit vers notre petit pavillon sur pilotis à l’orée de la forêt (20€/Nuit), très propre, climatisé et avec jolie salle de bain. Nous sommes tout de même un peu loin de la mer; mais l’hôtel nous conduit à la demande vers la plage la plus proche dans une petite charrette tractée par une moto. On profite rapidement de ce moyen de transport pour aller piquer une tête dans le golfe de Thaïlande. Après s'être longuement rafraichis, on choisi une table  dans un  bar confortable que nous partagerons vite avec de jeunes français. Baignades, rafraichissements et soleils vont rythmer notre après-midi. En remontant vers le para ressort, nous nous arrêtons dans une échope de tourisme pour y réserver un circuit des îlots en PMT pour le lendemain (Env 500 Baht / personne). Nous allons ensuite manger un repas bien occidental au White Elephant Bar. Nos compatriotes rencontrés sur la plage nous y rejoignent et la soirée est bien arrosée par un test méthodique de la carte des bières.

     Pour cette deuxième journée sur l’île et la septième en Thaïlande, nous engloutissons difficilement un petit déjeuné anglo-saxon avant qu'un véhicule ne passe nous récupérer.Il nous dépose au village sur pilotis des pécheurs, à l'extrémité sud de l’île ou nous attend un bateau, le bateau rapide que nous avions réservé la veille. La vedette va nous conduire dans le parc national pour explorer avec Palmes, masque et tuba les petits fonds marins autour des petits îlots qui gravitent autour de Ko Mak, Ko Waï ou encore Ko Rang ou nous ferons un longue pose repas. Si certains spots sont tranquilles et  paradisiaques avec une faune riche et dense d'autres sont squattés par d'énormes bateaux avec musique techno à fond et open bar.

Vidéo

Sur le trajet de retour, nous croisons de très nombreux chaluts qui sillonnes les bordures de la zone protégée. Une fois débarqué, on prends le temps de visiter un peu le village des pêcheurs, ses échoppes et restaurants aux futurs plats qui gigotent dans des aquariums. On peut aussi y observer de nombreux Limules (des arthropodes marins préhistoriques ressemblant à des crabes ayant une forme de fer à cheval). Nous retraversons ensuite les routes très accidentées et tortueuses de l’ile, En fin d’après midi, repos sous les cocotiers de la plage, puis passage à la petite "boutique touristique" pour y réserver un guide pour aller découvrir la foret tropicale du centre de l'île le lendemain (environ 300 baht/ personne).

 Comme la veille, un véhicule ne passe nous récupérer à l’hôtel au petit matin pour nous conduire sur un parking au milieu de nulle part qui surplombe une falaise. Notre guide nous rejoint, s'assure que nous disposons d'eau, de bonne chaussures, de pantalons et surtout d'anti-moustique. Nous allons faire une très longue marche dans la forêt sur les flanc de la montagne qui domine Koh Chang. Les sentiers sont très escarpés et la progression pas simple surtout à cause de l’humidité ambiante, tout ici, pique, les insectes, les animaux mais surtout les plantes. Une courte pose dans un hôtel désaffecté dans lequel la végétation à repris ses droits, nous reprenons notre pénible progression et allons suivre une ligne de crête qui sépare deux vallées, le panorama est magnifique. Nous redescendront plus tard par un versant boisé sur lequel des parcelles ont été éclaircie pour laisser place à un peu d'agriculture.

     Le défis aujourd'hui (jours 9) est de dégoter un kayak sans guide, il faudra faire plusieurs hôtels pour finir par en trouver  un dans la baie Khlong Prao Beach (200 baht/j). Nous allons commencer par longer les plages de Khlong Prao Beach et voir le spectacle des éléphants qu'on amène prendre leur bain de mer du matin, puis nous enchainerons par Kae Bay beach pour passer un cap rocheux et arriver à Lonely Beach qui portait malheureusement encore les stigmates d'une probable soirée électro nocturne. Nous décidons alors de mettre le cap vers une petite îles Koh Man Nai dont nous prendrons possession pour une bonne partie de la journée avec sa petite plage, sa petite mangrove, sa petite foret, ses noix de coco et ses arbres tortueux.

     Notre dixième journée en Thaïlande sera en grande partie consacrée aux transports, taxi, ferry et bus pour retourner à Bangkok. Avec les interminables bouchon d'entrée de Bangkok, il nous faudra près de 10 heures de route. Épuisés, nous prenons possession de notre chambre au Dang Derm Hôtel (moins de 30€/ nuit) sur la très animée Koa San Road. A première vue la chambre est très confortable et nous allons longuement profiter de la piscine qui se trouve sur le toit. Le vrai problème de cet hôtel c'est qu'il est difficile de s'endormir dans toutes les chambres qui donnent sur la rue tant le vacarme, la musique et les animations sont bruyantes. Le lendemain, nous demanderons à changer de chambre, on nous placera vers l'arrière du bâtiment, beaucoup moins de bruit mais une forte odeur de moisissure.

     Pour ce onzième et avant dernier jours, nous profitons du calme de la matinée pour récupérer de la bruyante nuit au bord de la piscine. Le petit déjeuné buffet est convenable. Nous allons aller voir les quartiers un peu plus nord et nous partons pour plus de deux heures de marche en suivant les canaux et les axes de circulation. Nous arrivons dans le quartier de Dusit qui abrite les administrations importantes et les résidences royales, transférées ici au début du XXe siècle pour échapper aux environs plus peuplés du Grand Palais. Les vastes espaces verts intercalés entre les bâtiments administratifs dégagent une sérénité disparue du reste de la capitale.

     Nous tentons d'aller visiter la Chitralada Palace (palais où vit l’actuel roi Maha Vajiralongkorn), mais la présence de la caméra est rédhibitoire. Fatigué nous finissons par nous réfugier au Zoo voisin (100 Baht). C'est un spectacle étrange ou on peu pénétrer dans de grandes cages quasiment vides ou les volières ont plus d'oiseaux qui s'ébattent au dessus que dedans, ou de gros reptiles arpentent les allées pour tenter de chaparder quelques pitances aux pensionnaires des lieux... Pour le reste, n'étant pas un grand amateur de ce genre d'endroit, je ne sais que dire de plus...

     Dans le quartier, nous voyons l’impressionnante statue du roi Chulalongkorn, auquel on doit la planification et le construction de Dusit. Le parc Amporn s’étend en face de la statue, l’Assemblée nationale...

Retour en taxi vers Kaosan road, repos et piscine avant de se mêler à la foule pour cette dernière nuit en Thaïlande.

     Déjà, notre dernier jour, aujourd'hui, nous allons laisser nos sacs à l’hôtel puis aller faire les marchés et les boutiques, ce soir nous viendrons nous changer et reprendre nos bagages, direction l'aéroport ...

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Instagram Social Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now